Si vous changiez votre vision sur vos finances personnelles que se passerait-il?

Nous avons tous une façon d’envisager l’abondance financière et de considérer nos finances personnelles de notre propre point de vue.

Elle n’est pas la même pour tout le monde.

Certains se disent qu’il faut avoir plusieurs millions sur son compte en banque pour s’estimer riche financièrement.

D’autres pensent qu’avec juste de quoi manger et payer ses factures, c’est déjà la liberté financière.

Et vous, quelle est votre vision sur la liberté financière?

Si vos finances vous empêchent de vous faire plaisir, pensez-vous que vous êtes financièrement libre?

Franchement?

Ça m’étonnerait!

Pourquoi?

Parce que se priver de tout à cause des factures à payer, empêche de sentir libre.

Vous êtes prisonnier d’un système qui vous prive de l’essentiel, c’est-à-dire, de votre liberté!

La liberté est de pouvoir vivre comme on l’entend, et même si vous ne gagnez rien du tout, vous serez tout de même libre si vous pouvez faire de votre vie, ce que bon vous semble.

Connaissez-vous l’histoire du pêcheur mexicain?

bateau-finances personnelles

Si non la voici:

Au bord de l’eau dans un petit village côtier mexicain, un bateau rentre au port, ramenant plusieurs thons. L’américain complimente le pêcheur mexicain sur la qualité de ses poissons et lui demande combien de temps il lui a fallu pour les capturer.

“Pas très longtemps”, répond le mexicain.

“Mais alors, pourquoi n’êtes-vous pas resté en mer plus longtemps pour en attraper plus?” demande l’Américain. Le Mexicain répond que ces quelques poissons suffiront à subvenir aux besoins de sa famille.

L’américain demande alors :  “Mais que faites-vous le reste du temps?”

“Je fais la grasse matinée, je pêche un peu, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma femme. Le soir, je vais au village voir mes amis. Nous buvons du vin et jouons de la guitare. J’ai une vie bien remplie”.

L’américain l’interrompt : “J’ai un MBA de l’université de Harvard et je peux vous aider. Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps. Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau. Avec l’argent que vous rapporterait ce bateau, vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite jusqu’à ce que vous possédiez une flotte de chalutiers. Au lieu de vendre vos poissons à un intermédiaire, vous pourriez négocier directement avec l’usine, et même ouvrir votre propre usine. Vous pourriez alors quitter votre petit village pour Mexico City, Los Angeles, puis peut-être New York, d’où vous dirigeriez toutes vos affaires.”

Le mexicain demande alors :  “Combien de temps cela prendrait-il?”

“15 à 20 ans”, répond le banquier américain.

“Et après?”

“Après, c’est là que ça devient intéressant”, répond l’américain en riant.

“Quand le moment sera venu, vous pourrez introduire votre société en bourse et vous gagnerez des millions”.

“Des millions? Mais après?”

“Après, vous pourrez prendre votre retraite, habiter dans un petit village côtier, faire la grasse matinée, jouer avec vos petits-enfants, pêcher un peu, faire la sieste avec votre femme et passer vos soirées à boire et à jouer de la guitare avec vos amis.” »

Il y a deux réflexions que l’on peut se faire à la lecture de cette petite histoire, c’est de se demander pourquoi attendre la retraite pour vivre heureux et qu’il n’est pas, non plus, indispensable de vouloir plus d’argent que ce que nous avons déjà.

Cependant, cette petite histoire ne vous dit pas non plus de vous priver de tout. Elle vous rappelle juste qu’il n’est pas nécessaire de vouloir gagner plus si c’est pour avoir le bonheur que : “vous pouvez déjà avoir”!

Donc, s’il vous faut peu d’effort pour trouver la paix de l’esprit, pourquoi se prendre la tête à vouloir gagner plus.

Déjà, en vous chargeant de gérer votre budget et en suivant un plan financier mensuel vous pouvez tout à fait vivre heureux.

À chacun sa vision de l’équilibre et de la tranquillité financière.

Il y a cependant une question importante à vous poser concernant vos finances personnelles :

Combien de fois par année, par mois, par jour… vous râlez sur ces paiements que vous devez effectuer simplement pour vivre au quotidien?

La vie ne nous laisse pas vraiment le choix, nous devons payer pour

  • manger
  • nous loger
  • nous chauffer
  • etc.

Du coup, nous choisissons un logement en fonction de nos revenus.

Nous choisissons ce que nous achetons en nourriture en fonction de nos revenus bien plus souvent qu’en fonction de ce que nous aimerions vraiment manger.

Et c’est comme ça pour pratiquement tout ce que nous achetons.

Pas vrai?

Regardez tout ce qui vous entoure, tant votre maison que vos meubles, vos habits, votre réfrigérateur… et même vos amis!

Tout ceci est le reflet de ce que vous êtes et pensez pouvoir avoir ou mériter.

Ce que vous voyez, c’est VOTRE réalité!

albert-einstein-scientifique-finances personnellesIl n’est nullement nécessaire d’être un scientifique pour comprendre que nous avons ce que nous pensons que nous pouvons avoir.

Si nous pensons possible d’avoir plus d’argent, nous aurons plus d’argent car nous agirons en fonction de cette croyance.

Si nous pensons être pauvre et qu’il est impossible, voire difficile, de gagner plus, et bien ce sera impossible et difficile de gagner plus!

Vous comprenez l’importance qu’à notre croyance sur l’argent ?

La vérité, c’est que plus nous abandonnons l’idée qu’il est possible de gagner plus pour vivre mieux et plus tranquille, plus nous nous retrouvons dans le rouge à la fin du mois!

Je suis une preuve vivante!

Plus je pensais que ma capacité de gagner plus devenait difficile et moins je m’en sortais!

Quelle ironie n’est-ce-pas!

Si je devais vous donner ne serait-ce qu’un seul conseil sur la liberté financière, il est évident que je commencerais pour vous dire qu’il est impératif d’analyser vos croyances personnelles sur l’argent.

Il y a des pauvres devenus riches et des riches devenus pauvres!

Qu’y a-t-il de plus frustrant pour un riche que de se retrouver tout à coup à court d’argent.

Lui qui vivait dans le luxe et l’abondance financière.

Se retrouver sans le sou peut être synonyme de perte de confiance en soi, de honte, de désespoir.

Alors qu’une personne qui part de rien et qui arrive un jour à se retrouver dans l’abondance financière sait exactement comment elle a fait pour en arriver là.

Le parcours et les épreuves auront été un véritable enseignement qu’elles pourront toujours dupliquer si une catastrophe survenait.

Il y a des stars qui se sont retrouvées sans le sou parce qu’elles ont négligés cet aspect sur leur croyance.

Elles se sont retrouvées, pour certaines, avec de grosses sommes d’argent sans avoir vraiment compris comment elles ont obtenu cette abondance.

Parfois parce qu’elle ont fait la une sur les journaux pour leur qualité musicale ou parce qu’elles ont été propulsées sur le devant de la scène à la sortie d’un film.

Il y a aussi des personnes qui héritent de leurs proches décédés, mais qui n’ont aucune idée de la façon de bien gérer un budget ou de faire de l’argent avec l’argent.

Du coup, certaines de ces personnes se retrouvent, un jour, également sans le sou!

Toutes ne tombent pas dans ce précipice et heureusement.

Elles ont appris à gérer leurs finances personnelles et ont pris le temps de comprendre ce que l’argent peut avoir ou ne pas avoir comme impact dans leur vie.

En tout cas, personne ne peut résister dans le temps si elle ne prend pas la peine de se former ne serait qu’un petit peu sur la façon de gérer ses finances personnelles.

Le temps est peut-être venu pour vous de vous poser quelques instants et de vous demander pourquoi vos finances personnelles font le yoyo entre la zone verte et la zone rouge.

Peut-être aussi qu’il est temps d’examiner cela de plus près et de comprendre où et pourquoi l’argent file entre vos doigts.

Il suffirait peut-être de noter pendant un mois ou deux toutes vos dépenses pour en comprendre le mouvement.

Il est aussi peut-être temps de vous demander si vous vous laissez influencer par la publicité, par les crédits de toutes natures et autres types de dépenses que vous ne contrôlez pas vraiment.

Franchement, ne vous sentiriez vous pas beaucoup mieux si vos finances personnelles étaient sereines et qu’à tout moment vous pourriez faire face à un imprévu?

Si, comme dans la petite histoire, vous étiez déjà heureux avec ce que vous possédez déjà?

Je ne suis pas là pour vous faire la morale, non pas du tout, Je suis juste là pour partager ce qui peut faire une différence énorme entre des finances à l’agonie et des finances abondantes.

Le rythme de vie que vous souhaitez avoir ou le rythme de dépense que vous souhaitez faire dépend “entièrement” de vous!

Oui, oui!

Cessez d’accuser le système et les autres, prenez en main vos finances personnelles avec fierté et courage, tout peut être différent dès l’instant où vous le “décidez”!

Si vous me connaissez un peu, vous savez que moi aussi je suis passée par l’endettement et que j’étais à la limite de me retrouver à la rue et sans le sou.

Mais à ce point de mon existence, à ce point presque de “non-retour à la sécurité financière” je me suis “reprise” en main, ainsi que mes finances personnelles.

Peut-être que cette limite, encore jamais atteinte, a réveillé en moi le désir de ne plus jamais redescendre aussi bas dans mes finances personnelles.

J’ai pris, comme on dit, un nouveau départ et me suis mise en devoir de rétablir la situation sur mes finances personnelles.

depart-finances personnelles

Aujourd’hui, je sais par l’expérience que nous dépendons beaucoup, si pas totalement, de nos croyances personnelles.

Je pensais que je ne m’en sortais plus, que ça ne marchait plus, que la période de sécurité ou d’abondance financière n’était plus pour moi car la vie était devenue beaucoup trop cher!

Eh bien, vous savez quoi?

À ce moment là j’avais raison et la vie s’est arrangée pour me le confirmer.

Mais…

Ma “décision” de ne plus accepter la “fatalité” a métamorphosé mes finances personnelles.

Faites de même, vous avez lu cet article jusqu’ici, alors pourquoi attendre demain pour commencer à garder vos tickets de caisse, vos factures et autres dépenses dans une boîte et faire le point à la fin de seulement 30 jours pour comprendre ce que vous faites de votre argent.

Ensuite, avec ce “savoir” vous saurez agir pour avancer dans la bonne direction.

C’est le meilleur que je puisse vous souhaiter.

Et surtout, oui surtout, sachez toujours dire “merci” pour ce que vous avez déjà de bon et de très bons dans la vie.

Plus vous verrez de choses positives, plus vous verrez que vous n’êtes pas si mal finalement et que vous pourriez vivre plus d’épreuves encore que le simple fait de “manquez” d’argent.

  • Ne vous dites plus : “Je manque d’argent”, mais : “J’ai déjà de l’argent et j’en veux plus”.
  • Ne vous dites plus : “La vie est trop cher”, mais : “Comment faire pour suivre les variations monétaires de façon sereine”.
  • Ne vous dites plus : “Il me manque tel ou tel diplôme pour gagner plus”, mais : “Quelles solutions existent pour gagner plus”.

En vous posant les bonnes questions vous avez mille fois plus de chance de trouver des réponses et au lieu de vous lamenter, ce qui inhibe l’esprit et les idées de solutions, cherchez à répondre aux “bonnes questions”.

Les lamentations conditionnent notre esprit dans le négatif, du coup il n’existe plus de solutions.

Relevez la tête, respirez et trouvez des solutions pour agrémenter vos finances personnelles et non pas créer des problèmes financiers.

Un dernier mot

triste-finances personnellesChangez votre posture.

Au lieu de courber les épaules et descendre la tête, redressez les épaules et relever la tête : vous constaterez qu’en un instant votre esprit va changer d’état!

S’il vous plait, faites en l’essais avant de quitter cette lecture.

Baissez la tête et refermez vos épaules, respirez par petits coups, comme si vous étouffiez et songez à toutes les choses qui vous contrarient dans la vie.

Restez quelques instants comme ça.

Que ressentez-vous?

De la peine, de la frustration, de la colère… ?

Maintenant, redressez-vous, relevez la tête et respirez par de grandes bouffées. Comme si vous étiez en bord de mer ou à la montagne et que vous voulez profiter du bon air.

heureux-finances personnellesPensez maintenant à cet endroit qui vous fait tellement de bien, vous pouvez voir loin, très loin, le ciel est bleu, la température est parfaite pour vous.

Que ressentez-vous à cet instant?

De la joie, du bien-être, du plaisir…?

En fait, toute votre vie est conditionnée par vos pensées et votre corps répond dans le même sens que vos pensées.

Il vous sera bien plus difficile d’avoir des pensées positives si votre posture est repliée sur elle-même.

Avez-vous remarqué que les publicités qui vous promettent que vous serez plus heureux avec tel ou tel produit? Elles vous montrent des personnes heureuses qui ont les bras ouvert, les yeux levé vers la lumière, la tête haute, un sourire au lèvre?

Pensez-y, changez votre posture pour “obliger” votre tête à penser différemment et à aller vers le positif plutôt que vers le négatif.

C’est tout de suite et maintenant que vous devez le faire et vous sauverez vos finances personnelles!

Envie de commencer à gérer votre budget comme je l’ai fait ?
Cliquez ici

Post navigation

One thought on “Si vous changiez votre vision sur vos finances personnelles que se passerait-il?

  1. Merci pour cette histoire qui pousse à la réflexion. Je pense que la liberté financière c’est de ne pas se soucier du fait d’avoir d’argent ou pas. Bonne fin de journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *