Mamans : Avez-vous tout perdu en sacrifiant votre carrière ?

Article : version audio ci-dessous 😀

maman-mon-budget

Le moment tant attendu est là. Les contractions sont douloureuses, vous souffrez, mais en même tant un bonheur immense vous envahi : vous allez mettre au monde un enfant !

Seulement voilà, la douleur n’est rien à côté de l’amour que vous avez déjà pour lui.

Qu’importe les dépenses que cela a engendré, engendre et engendrera.

Toute une vie, celle de votre enfant, va être remplie de votre amour, de consolations, d’expériences.

Et pour vous, la vie sera pleine d’inquiétude lorsqu’il fera ses premiers pas.

D’angoisse lorsqu’il ira pour la première fois à l’école.

Le temps passe, votre enfant grandit. Vous êtes là, présente à ses côtés. S’il pleure, vous êtes là, s’il a des soucis, vous êtes encore là pour le comprendre, dialoguer.

Lorsqu’il est malade vous êtes son médecin, vous le soignez, vous veillez sur lui, vous dormez même parfois à ses côtés.

Vous vous surprenez même à l’admirer, vous en apprenez autant de lui que lui n’en apprend de vous.

Votre enfant fait partie de votre vie.

Vous êtes fascinée !

Votre enfant est une partie de vous, donc, vous le chouchouter, vous vous inquiétez, …

Vous vous sacrifiez !

Oui, pour cette vie que vous avez donnée, vous sacrifiez beaucoup, même votre propre vie.

Ho, il était si mignon à la naissance, ce petit être dépendait tellement de vous.

Seulement voilà, vous faites alors peut-être partie de celles qui ont renoncé à leur carrière pour s’occuper de leurs enfants.

Le plus beau métier du monde et pourtant le moins bien « reconnu » !

L’arrivée d’un enfant dans votre vie a tout changé. Vos habitudes ont été bouleversées. Il vous a fallu vous lever la nuit, essayé de comprendre ces cris.

Peut-être même même que vous avez pensé : « Comment font ces mamans qui disent qu’elles déchiffrent les pleurs de leurs enfants ? Parce que, il faut vous l’avouer, vous, … vous n’y arrivez pas.»

Vous avez pourtant tout essayé : lui donner à manger, le laver, le changer, le bercer, lui chanter ou lui murmurer une comptine à l’oreille, … Rien à faire, votre bébé pleure encore et encore !

Et vous ?

Vous culpabilisez !

Aujourd’hui vous avez tout de même de la chance, il y a internet et vous y trouvez pleins de conseils pour vous guider dans ces moments parfois bien difficiles à gérer.

Mais un jour, vous découvrez qu’il vous manque quelque chose.

La vie réserve à tout le monde des surprises. Un enfant peut tomber malade, il peut avoir un handicap, … Mais pas seulement !

Vous pouvez vous retrouver toute seule à élever vos enfants.

Quel qu’en soit la raison, vous voilà peut-être seule pour supporter la charge financière de vos enfants.

Le pire, c’est que bien souvent, beaucoup de mamans ont oublié de faire des économies.

Ou, peut-être, qu’il a fallu les partager en deux suite à un divorce.

Ou parce que vous avez renoncé à travailler (je n’aime pas ce mot, car être mère au foyer est un travail aussi).

Ou alors, vous n’avez tout simplement plus d’emploi.

Mais le fait est là : vous manquez cruellement d’argent pour faire face à la vie quotidienne !

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

Vous vous remettez en couple avec le premier venu !

Vous cherchez un emploi, mais votre expérience a déjà quelques années et vous avez du mal à convaincre un employeur de vous engager.

Vous avez déjà un emploi, mais il ne suffit pas à couvrir tous les frais qu’engendre l’éducation de vos enfants.

Vous cherchez une solution pour augmenter vos revenus.

Et là, vous cherchez sur internet des solutions…

maman-enfant-mon-budget

Mais vous n’en trouvez pas ! Ou alors, c’est du n’importe quoi ! Ou pire, on vous tend « une carotte, tel un âne pour le faire avancer, en vous tentant « par des offres irrésistibles » que vous avez devant vous LA solution à vos problèmes d’argent !

Et vous foncez tête baissée !

Pourquoi ?

Bien qu’il y ait bon nombre de sites qui accompagnent les parents dans l’éducation des enfants et des adolescents, aucun (ou presque, mais ça n’arrive qu’aux autres n’est-ce pas) ne vous a AVERTI : « Organisez vos finances AVANT qu’un imprévu ne vienne frapper votre budget ».

C’est alors que s’installe peu à peu les regrets. Vous regardez vos enfants avec souffrance, vous demandant comment vous allez faire pour satisfaire, ne serait-ce que leurs besoins les plus élémentaires.

Mais lorsqu’arrive les fêtes de Noël, les anniversaires, les désirs divers de vos enfants, votre souffrance s’accentue !

Mais comment payer tout ça ?

Comment ne pas toujours dire « non » à vos enfants alors que vos finances sont dans le rouge. Pire, comment ne plus emprunter ou payer par mensualités tout ce qui tentent vos enfants.

Les sites internet, les banques, etc. vous proposent des paiements échelonnés et vous …

Vous vous laissez tenter.

Mais ensuite…

À y regarder de plus près, vous vous apercevez que les intérêts que vous payez vous coûtent si chers que finalement il aurait été plus sage de ne pas emprunter.

Mais la machine est lancée !

Vous avez fait crédit pour acheter des vêtements. Normal, ils étaient beaux et en plus pas chers du tout. Et ce qui est magnifique, c’est qu’en plus, on vous a permis de les payer par mois.

maman-démunie-mon-budgetC’est tellement plus facile ! N’est-ce pas ?

Oui, je sais, leurs vêtements étaient usés ! Leurs chaussures trouées !

Et vous vous excusez en vous-même : « Vous n’aviez pas vraiment le choix. »

Malheureusement, beaucoup de mamans en arrivent à se retrouver à devoir payer quantité de mensualités.

30 € par ici ce n’était pas grand chose. Puis 18 € par là non plus, ça ne fait toujours que 48 € par mois.

Mais au fait ?

Il faut une nouvelle machine à laver le linge (elle vient de tomber en panne), alors 57 € par mois en plus, c’est pas beaucoup pour une machine de 500 € !

Bah, vous n’en êtes toujours qu’à une centaine d’euros par mois.

Ce n’est quand même pas la mer à boire !

Mais vous avez oubliez un détail, ce sont les intérêts que vous payez et le total final que représentent toutes ces mensualités une fois additionnées.

Je ne suis pas ici pour vous culpabiliser.

Et encore moins pour vous juger. Moi aussi j’ai fait des erreurs financières même si elles ne concernaient pas directement les besoins de mes enfants.

Moi, j’avais plutôt envie de travailler à mon propre compte, et j’ai donc investi. Mais je m’y suis mal prise.

Et oui, moi aussi j’ai du et dois en assumer les conséquences. C’est d’ailleurs pour cela que j’écris cet article : on est à la limite de l’inconscience si on ne gère pas ses finances personnelles !

J’ai eu 6 enfants ! Pensez-vous vraiment que j’ai eu facile tous les jours ? Pensez-vous vraiment que votre voisine à plus facile que vous ? Pensez-vous vraiment que vous êtes la seule à vivre cette douloureuse expérience financière ?

Pas du tout !

Vous voulez que je vous dise ?

Oui ?

Alors, je vais vous dire ce que je pense : « Il faudrait condamner le système ! »

Un système qui fait tout son possible pour nous tenter, pour nous conduire sur le chemin de l’endettement. Ils nous volent, en quelque sorte : nos vies !

Mais, je ne leur en veux pas vraiment.

Pourquoi ?

Ces entreprises créent de l’emploi et vivent de leurs ventes et des intérêts qu’elles perçoivent.

Est-ce que j’en veux alors au système scolaire ?

L’école nous apprend à lire et à compter -> fondement de la vie quotidienne.

Alors, pourquoi ne nous apprend-elle pas à gérer nos finances personnelles ?

Parce qu’elle ignore tout simplement l’importance que cela implique dans nos vies ! (En tout cas c’est ce que je veux croire.)

Vous avez été à l’école, mais les enseignants sont des « fonctionnaires » qui vont travailler, rentrent chez eux et continuent ainsi d’année en année. Ils reproduisent ce qu’ils ont eux-mêmes appris.

Et vous voilà, comme vos enseignants, largué dans un système économique dont vous ne comprenez rien. Mais à qui la faute finalement ?

Ne vous en voulez pas, ne culpabilisez pas.

Éduquer ses enfants : Une affaire de femme ?

La plupart des femmes sacrifient leur carrière professionnelle au bénéfice de l’éducation de leurs enfants. Et même si elles travaillent, elles seront les premières à réduire leur temps de travail si l’éducation de leurs enfants le demande.

Elles sont aussi moins disponibles du point de vue horaire de travail, elles chercheront souvent un emploi dont les horaires se calquent sur ceux de l’école que fréquentent leurs enfants.

Les hauts postes sont moins fréquentés par les femmes, bien souvent, par ce qu’elles ont des enfants.

Concilier vie de famille, travail et gestion de la maison est une tâche très lourde pour bon nombre d’entre nous. Nous sommes souvent coincées entre le désir de faire rentrer de l’argent dans la maison et le désir d’être aux côtés de nos enfants.

Quelles solutions ?

maman-enfant-bonheur-mon budgetLa première solution : C’est de ne pas avoir d’enfants !

Non, je plaisante bien sûr. Mais notez tout de même que certaines femmes renoncent à être mère parce qu’elles ont le sentiment qu’elles ne pourront pas être de bonnes mères si elles travaillent et une mauvaise employée si elles ont des enfants.

La peur de manquer d’argent est alors plus intense que le désir d’être mère.

La société d’aujourd’hui « autorise » les pères à rester à la maison pour que la mère puisse travailler, surtout si son revenu peut être supérieur à celui du père.

Malheureusement, beaucoup de gens critiquent encore cette pratique : « Une mère s’occupe de ses enfants et le père va travailler ! »

Alors, que faire ?

Il faut commencer par « apprendre » à gérer ses finances personnelles !

C’est la seule réponse que je peux vous donner. Quel que soit votre choix de vie, avec ou sans enfant, toute personne devrait maîtriser l’art de gérer son budget.

C’est, de mon point de vue, la meilleure solution. Ne pas gérer ses finances personnelles, c’est avancer dans la vie sans penser à demain. C’est vivre la tête dans les étoiles sans garder les pieds sur terre.

C’est aussi renoncer à être heureux, parce que tôt ou tard, il peut vous tomber un problème sur la tête qui coûte de l’argent. Dans ce cas, la souffrance qu’engendre l’endettement est très profond !
Ne pas gérer ses finances personnelles, ou avoir des dettes c’est :

  • Se sentir incapable
  • Avoir honte
  • Renoncer au « matériel »
  • Se priver de tout plaisirs qui se monnaient
  • Se retrouver parfois sans toit
  • Ne plus pouvoir se soigner ou soigner ses enfants
  • C’est parfois devoir se séparer de ses enfants
  • C’est un renoncement à tout ce qui coûte de l’argent, jusqu’à la nourriture ! (J’ai connu, lorsque j’étais toute jeune, une maman qui est morte de faim, seule, dans son appartement, tant elle devait de l’argent !)
  • Avoir bien d’autres sentiments et émotions éprouvantes

Gérer son budget c’est :

  • Se « prévenir » de tout ça !

Avertissement !

Ne vous laissez pas tenter par tout ce que vous trouvez sur le net, ou dans les magazines.

Ne vous laissez pas tenter par les « vendeurs de beaux rêves ».

Ne restez plus dans l’ignorance, la gestion et la maîtrise d’un budget ça s’apprend vite et c’est super facile.

Mamans, vous serez fière de tenir vos enfants dans vos bras parce que vous aurez tout mis en œuvre pour leur offrir le meilleur.

Et même si aujourd’hui vous pensez que vos finances personnelles sont fichues, que vous n’y arriverez pas, vous vous trompez.

Vos finances personnelles peuvent être remises sur les rails, il suffit d’attacher sur le train de votre vie, la « bonne locomotive ». C’est alors bien parti pour une vie financièrement plus sereine.

Une dernière chose avant de conclure cet article

apprendreApprendre n’a rien de sorcier, ouvrez des livres et si vous n’aimez vraiment pas lire, cherchez des livres audio, il en existe. Moi-même j’enregistre bon nombre de mes articles en audio pour mes lecteurs.

Fouillez le Net pour voir comment créer des choses par vous-même, ou comment cultiver quelques légumes. Il y a beaucoup de blogueurs qui partagent et expliquent comment ils font pour gagner quelques sous.

En cumulant ces informations, vous exploserez vos économies et vous deviendrez une experte de l’économie ménagère. Vous en saurez bien plus que la majeure partie de ceux qui se disent « expert en finances personnelles » parce que vous aurez appris par l’expérience.

Et ça vous voyez, ça n’a pas de prix !

Conclusion

N’attendez pas demain ou qu’il soit trop tard, inscrivez-vous gratuitement dès maintenant dans l’espace « Membre » en cliquant ici et (re)prenez la gestion de vos finances personnelles en main.

Je vous retrouve tout de suite de l’autre côté.

 

La puissance de la routine dans la gestion de ses finances personnelles S’occuper de ses
Finances personnelles : Article mis à jour le 6/10/2017 Mes finances personnelles sont à l’agonie (et…
Affiliation et formations : mon opinion Sous cette vidéo, la publication écrite sur l'affiliation et sur
Beaucoup de vendeurs de rêves sur le net, évitons les "pièges" ils sont partout !
Ce que l'argent représente pour nous et pourquoi nous devons être attentif à notre ressenti
L'émotionnel est lié à l'argent : ce que révèle notre "émotion" à propos de l'argent
Je n'ai jamais cédé ! Mes premiers remboursements étaient très faibles, je remboursais avec difficultés,
"C'est étrange comme parfois on se fixe des objectifs pour obtenir l'objet de son désir
Après avoir lu l'étape 1, puis l'étape 2... Nous voici à l'étape de conclusion: "Créer
, , , ,

Post navigation

9 thoughts on “Mamans : Avez-vous tout perdu en sacrifiant votre carrière ?

  1. Nicole, suis complètement d´accord sur le fait d´apprendre à gérer ses finances le plus tót possible… j´ai 60 ans et c´est seulement maintenant que je commence l´apprentissage de ´´gérer mon budget´´… et sincèrement de ´ ne pas savoir le faire´´ m´a occasionné tellement de désagréments, comme de tomber dans le PIEGE des organismes de crédit qui vous enfoncent davantage…..
    Apprendre á gérer son budget est réellement la chose la plus ESSENTIELLE qui soit….
    Merci Nicole…

    1. Bonjour Carole,

      Je suis entièrement d’accord. Gérer ses finances personnelles le plus tôt possible serait beaucoup plus efficace. Les gens apprennent bien à lire et à écrire, je ne vois pas pourquoi leur apprendre à gérer leur budget serait plus difficile à enseigner.
      Comment en sommes-nous arrivé à emprunter pour partir en vacances par exemple ? Incroyable n’est-ce pas 🙁
      Merci en tout cas pour ce commentaire plein de bon sens
      Amicalement,
      Nicole

  2. Bah tu sais, les employeurs qui sanctionnent leurs employées parce qu’elles tombent enceintes, sont juste des gros cons et ils ne méritent pas qu’elles travaillent dans leur entreprise…mais comme nous visons l’indépendance financière, le but, c’est de pouvoir faire un bras d’honneur a ces imbéciles pour bien vivre sans devoir attendre leur pitoyable pitence à la fin du mois les dents serrées…

  3. C’est vrai que le métier de maman est le moins bien reconnu ! Un enfant chamboule tout dans notre vie, je pense que c’est pour cela qu’il est important d’apprendre à gérer ses finances et de ne pas se laisser happer par les évènements. Il faut savoir remonter la pente !

    1. Oui, Eve et je ne le sais que trop bien, j’ai moi-même sacrifié ma carrière pour élever mes enfants. J’en ai eu 6 et je suis divorcée depuis 2000 et ai tout assumé toute seule!
      Finalement, le père a droit à une belle pension et moi à rien car c’est lui qui allait travailler et moi qui élevais le enfants. J’ai du trouver des parades professionnelles pour joindre les deux bouts sans manquer à mes enfants.
      En 2005, ma maman à fait une hémorragie cérébrale, j’ai aussi décidé de m’occuper d’elle en l’accueillant chez moi. Ma présence à la maison était encore plus indispensable qu’auparavant.
      Heureusement, j’ai toujours trouvé des solutions financières pour ne pas manquer d’argent, mais en terme de “reconnaissance” pour ces sacrifices et ces prouesses…. (bof)
      Si je pouvais aider le plus grand nombre de personnes à trouver la sérénité du point de vue de leurs finances, je serais vraiment heureuse 😀

      1. Je suis désolé pour ta maman, j’espère qu’elle va mieux ! En tout cas, je dois dire que tu as beaucoup de courage. Tu as su remonter la pente sans abandonner tes enfants, c’est un bel exemple. Tu en as eu 6 et je pense que ça n’a pas été facile pour toi.

  4. hello,
    moi j’ai eu 35000 EUROS DE dette faite par mon ex qui m’ a fait un credit dans le dos. bref… j’ai appris aussi a gerer mes sous , centime par centime
    Je vis comme une pauvre et moins aussi j epargne 300 euros tous les mois et je me paie la premiere. ihihih
    apres je gere, beaucoup de patte, lentille , premiers prix,,,, je cuisine tous moi meme, yhaourt nature… chauffage hiver jamais je prend une couette chaude et ops je suis au chaud, pas de vacance j aime rester chez moi a lire ,,,, les vetements j m’en fou , je chine dans les brocante a 2 euro le vetement,
    J’aime aller au puce,,,et surtout je rembourse toute mes dettes,,,,, jen ai clorurer 2 an mois de 3 mois ET LA j attaque le troisieme dans 9 mois c est cloturer et pour le dernier mon ex d’ici 5 ans,,,,, autre chose malgres mes dettes , je donne l aumone ,,,,, c ‘ est un secret pour faire entrer la misericorde chez vous

    je paraine un enfant et si je peux donner vetements nouriture ou aide je le fais.

    sinon j epargne j epargn j epargne j epargne j epargne et plus j epargne plus je suis contente et plus je suis bien et plus je pense a ma retriate heureuse… hihihih
    un dernier truc : pas de credit immobilier ,,,,,, j’ ai compris la lecon alors pour ceux qui s engage a achter un logement pour etre proprietaire , mon oeil un credit immo c’est etre locataire de la banque c est encore pire,,, alores rester locataire et payer votre loyer …. et puis plus tard avec ce que vous aurai epargner je prendrai un tous petit studio , ca me suffit et cashhhhhhhhhhhhhhhh

  5. Merci pour cet article 🙂 ! Pour tout t’avouer, je ne suis pas encore prête à devenir maman, il y a trop de choses que j’aimerais accomplir pour le moment principalement la gestion de mes finances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *